The End…

C’est ici que s’achève avec regret notre periple d’un mois en Europe…

Les deux dernières heures d’autoroute qui nous séparent de nice sont passés comme une lettre a la poste, on ne les a pas vu passé !